Blabla | Maman

Lâcher prise

26 novembre 2018

Je vous parlais il y a quelque temps sur Instagram du fameux « Lâcher prise ». Je crois que cette notion a pris tout son sens pour Samuel et moi quand nous sommes devenus parents. Il me semblait tellement plus bénéfique pour Gaspard d’apprendre à respecter son rythme, se mettre à sa hauteur. Nous voulions nous adapter à lui et l’accompagner dans ses besoins au maximum. Depuis presque 9 mois, nous avons fait du chemin et ce lâcher-prise guide notre quotidien. Chez nous il n’y a pas d’horaires fixes, parfois on saute l’étape du bain, d’autres jours on ressent le besoin de lire une histoire tous ensemble, parfois même on improvise une balade nocturne pour qu’il trouve son sommeil… Bref, on s’adapte ! Alors c’est vrai, ça demande beaucoup plus d’énergie que de suivre un programme tout tracé. Souvent nous finissons la journée complètement exténués, mais ça en vaut tellement la peine.

Quand Gaspard a commencé à gambader, il a fallu adapter notre maison à sa soif de découverte. Nous avons placé en hauteur les objets fragiles ou risqués, les placards à sa taille ont été aménagés pour qu’il puisse découvrir leur contenu sans risque et les meubles dangereux ont été protégés ! De cette façon, il est en complète motricité libre. Il n’a pas de parc et bouge dans la maison comme il le souhaite (sous notre surveillance évidemment). Depuis peu, Gaspard montre son intérêt pour les marches d’escaliers qui mènent au bureau, il y a quelque temps j’aurai sûrement mis une barrière pour lui interdire l’accès de peur qu’il se blesse… mais à quoi bon être sur son dos en permanence ? Je ne pourrai pas bloquer toutes les marches qu’il sera amené à rencontrer dans sa vie !  J’ai donc fait le choix d’être à ses côtés dans son apprentissage, lui montrer chaque fois comment descendre à 4 pattes en se retournant. Ça ne s’est pas fait du jour au lendemain, mais peu à peu il a pris le coup de main et désormais il maitrise la descente d’escaliers comme un petit champion (moi mère gaga ?… à peine).

À la lecture de vos retours, plusieurs d’entre vous m’ont demandé comment nous arrivions à mettre en place ce lâcher-prise dans notre vie de tous les jours. Encore une fois, tout ne vient pas d’un coup, c’est notre vision de l’éducation et de la parentalité qui peu à peu nous a amenés à déconstruire les schémas que nous avions nous même reçus enfants. C’est d’ailleurs valable pour beaucoup de choses, quand on se pose la question du bien-fondé de nos réactions envers les enfants… Il m’arrive encore parfois de lâcher un NON à Gaspard et très souvent, après réflexion, l’interdit n’a pas lieu d’être, alors je rectifie et lui exprime. Mais c’est tellement compliqué de se détacher de ce que nous avons l’habitude d’observer autour de nous.

Eckhart Tolle disait justement « Parfois, lâcher prise est un acte plus puissant que se défendre ou s’accrocher » et je suis bien d’accord. Il est si difficile de se défaire de ce qui nous a construit. Mais quand une situation commence à vous échapper, quand vous êtes submergé par une réaction qui semble ne pas vous appartenir, posez-vous la question systématiquement : qu’est-ce que cela implique dans ma vie ?

Je me souviens un jour, nous étions en cuisine avec Samuel, j’étais enceinte de 6 mois et je préparais le diner. Je cherchais une épice à ajouter dans ma sauce quand Samuel se mit à la remuer. En l’espace d’une demi-seconde, j’étais hors de moi. Ma réaction était complètement disproportionnée, il n’y avait aucun geste malveillant de la part de Samuel, au contraire et pourtant je ne parvenais pas à me calmer. Alors bon, je veux bien mettre ça sur le dos des hormones, mais quand même, j’ai compris qu’il y avait quelque chose de plus profond. J’ai pris une grande inspiration et je me suis posée la question : mon comportement était-il justifié ? Pourquoi est-ce que cette sauce me semblait si importante ?

J’ai identifié la cause de mon attitude et je me suis souvenue. Quand j’étais enfant, mon père repassait toujours derrière moi. J’avais beau m’appliquer minutieusement, le résultat était pas mal ou mauvais mais jamais bon. En grandissant, j’ai développé ce réflexe de vouloir tout contrôler pour ne jamais attendre le jugement des autres. Avec le recul, je sais qu’une part de la Léa enfant a toujours la crainte de ces appréciations. Alors quand mon mari passe derrière moi pour remuer la casserole, ce sont ces souvenirs-là qui parlent. Ma colère appartient à mon petit moi, celle qui ne se sentait jamais à la hauteur.

Je pourrai vous citer d’autres exemples, mais celui-ci suffit à illustrer ma pensée. Le lâcher-prise c’est aussi réussir à se détacher de ce que les autres ont projeté ou projettent encore sur vous. On vous a peut-être répété que vous étiez maladroits, lents, timides, distraits.. peu importe. Tout cela ne vous appartient plus. Autorisez-vous à être et à ne plus rester enfermer dans ces boites. C’est là ou le lâcher-prise prend tout son sens.

Et vous, comment vivez-vous le lâcher prise ?

Je vous embrasse,

Léa

Only registered users can comment.

  1. Encore un super article ! Merci pour tout ce que tu nous partages, tu le fais super bien !
    Je suis totalement d’accord avec toi, c’est très important de lâcher prise, sans ça on passerai notre temps à rester en colère les uns contre les autres.
    Encore merci
    La lectrice du Bassin d’Arcachon

  2. Merci pour ce bel article ! Mené une réflexion sur sa propre éducation est tellement importante pour comprendre les enjeux qui se joue avec autrui. J’apprend moi aussi à lâcher prise, à ne pas m’attarder sur des choses futiles et à me concentrer sur ce qui est vraiment important et m’epanouis au quotidien. Merci Léa, merci sincèrement !

  3. Un bien bel article qui effectivement prend tout son sens lorsque l on devient maman. Des sentiments qui avant m étaient importants deviennent complètement insignifiant avec le recul. Le lâcher prise, ma nouvelle résolution depuis 4 mois! Merci pour tout ce que tu partages et bonne continuation

  4. J’aime de plus en plus passer du temps à lire tes articles et je dois dire que cela fait du bien ! C’est intéressant de voir que l’on peut toujours se remettre en question et essayer de trouver d’autre moyen pour vivre plus sereinement autant sa vie de couple, de famille, de femme, etc.
    Merci beaucoup !

    Marie

  5. J’aime de plus en plus passer du temps à lire tes articles et je dois dire que cela fait du bien ! C’est intéressant de voir que l’on peut toujours se remettre en question et essayer de trouver d’autre moyen pour vivre plus sereinement autant sa vie de couple, de famille, de femme, etc.
    Merci beaucoup !

    Marie

  6. C’est exactement la manière dont je ressent et pense la vie, tu l’exprime avec des mots justes.

    Je suis très intéressée par l’éducation que vous portez à Gaspard, je me pose beaucoup de questions également pour mes futurs enfants et le mode de vie que j’ai envie de leurs apporter. J’aimerai pouvoir en discuter avec quelqu’un qui en sais autant que toi.

    Merci de pouvoir nous ouvrir à autre chose. Continu tu es une femme, une maman absolument superbe.

    Je t’embrasse

    Lisa

  7. Merci encore pour cet article ! Ça ouvre les yeux sans jugements
    J’adore vraiment te lire, ça fait réfléchir à chaque fois !
    Plein de Bisous
    Laura ♡

  8. Superbe article comme toujours, j’adore te lire !
    Personnellement, il faut que j’apprenne à lâcher prise car c’est important, ton article est tellement intéressant, je suis entièrement d’accord avec ce que tu as écris !
    Merci pour tous ces articles merveilleux ❤️

  9. Merci Léa pour cet article plein de justesse. Je comprends moi aussi avec le temps que certaines de mes réactions sont disproportionnées ou que je fais des remarques malvenues (notamment liées à l’argent au sein de mon couple, alors que je sais pertinemment que ça ne sert à rien et que ça n’amène rien de bon) mais j’ai encore bien du mal à en identifier la cause. Il me semble pourtant essentiel de creuser cette réflexion, le lâcher prise dont tu parles ouvre tellement de portes :) Belle journée !

  10. Bonjour léa
    Toutes les informations et tous les messages que tu communiques ces derniers mois sont pour moi une véritable thérapie et cette question de « pourquoi est ce que je fais ca? » Etc m’oblige à chercher au fond de moi ces choses que l’ont se cachent mais qui une fois acceptées nous libèrent. Alors merci beaucoup pour cette ouverture à une autre manière d’appréhender la vie c’est formidable !

  11. Cet article est génial comme tous les autres. Il permet de se rendre compte du lâcher prise qui comme tu le dis si bien est bien plus compliqué à mettre en place dans le quotidien c’est laisser des barrières érigées depuis des années tombaient pour repartir à zéro. C’etait une de mes résolutions de l’année et c’est plus compliqué que j’aurais bien pu le penser.
    Merci pour tes articles et le nouveau format de tes vidéos c’est génial continue ainsi.

  12. Tu ecris tellement bien tes textes nous font réfléchir
    J’ai tendance à prendre les choses trop à coeur et j’aimerai tellement être aussi sereine que toi
    Merci pour ton partage
    Solyne

  13. Je pense que le lâcher prise, c’est l’histoire et le travail de toute une vie. Comme tu le dis si justement, des comportements profonds sont ancrés en nous depuis la naissance en grande partie par notre éducation. Identifier le pourquoi de nos réactions, c’est un premier pas vers le comment de la solution… Mais pas toute la solution. Un travail minutieux de tous les jours est à mon sens nécessaire. Le lâcher prise, c’est laissé alors en partie laisser le passé derrière soi et aprendre a vivre uniquement au présent.

  14. Mon dieu j’adore tes articles, ta façon de pensée, de vivre… Tout m’inspire !!! Mais j’ai une question, je suis en terminale, le bac à la fin de l’année etc etc et parfois le lâcher prise est très dur… Tu aurais des conseils à me donner ? Pour avoir moins cette pression du bac ?
    Continue ainsi tu es merveilleuse ! Bisous à toute ta famille

  15. Coucou Léa,

    Merci pour cet article très interessant. J’apprends moi aussi à lacher prise et c’est vraiment un travail de tous les jours. As tu un livre à conseiller qui t´as particulierement aidé ?

    Mon père était très autoritaire ( nous n’avions pas le droit de rire, il ne fallait pas faire trop de bruit et si par malheur il nous arrivait de renverser malencontreusement un verre d’eau on avait le droit à un tourbillon de colère et parfois de haine qui nous terrorisé …). Aujourd’hui je suis maman d’une merveilleuse petite fille qui va bientot avoir 7 mois. Je ne supporterais pas de lui faire subir ça. Je veux qu’elle soit épanouie et pleine de vie. Et pourtant je vois bien que quand la nuit elle se reveille parfois à 3h du matin en pleine forme et qu’au bout de 2h je n’ai toujours pas reussi à l’endormir je ressens une boule de colère monter en moi. Je demande alors à mon compagnon de prendre le relais mais je m´en veux tellement de me sentir si agacé alors que JE SAIS qu’elle n’y peux rien … et ce n’est pas elle qui m’agace mais la situation et pourtant je sens que pourrais hausser le ton et cette idée me terrorise.
    As tu un conseil pour reussir à garder son calme ? T’arrives tu de ressentir cet agacement ?
    Ton avis m’interesse.

  16. J’adore tes articles Léa, ils sont enrichissant dans la façon de voir les choses au quotidien ça me permet d’ouvrir les yeux sur certaines choses de la vie j’adore. Une phrase qui m’a marqué dans ton article « Parfois, lâcher prise est un acte plus puissant que se défendre ou s’accrocher. » cette phrase prend tout son sens à mes yeux.
    Merci de nous faire partager tout ça Léa.

  17. tu as une très belle plume Léa. j’ai beaucoup changé, positivement, depuis un peu plus d’un an, et j’ai appris le lâcher prise. c’est vraiment difficile au début mais finalement ce n’est que bénéfique ! j’ai encore besoin de contrôler beaucoup de choses mais j’essaie de relativiser.
    merci Léa pour ta super personnalité, très inspirante ! bisous, Zoé

  18. Merci Lea poyr cette article.
    Moi j’ai commencé à lâcher prise à l’article du moment où j’ai eu mon deuxième enfant….envie de profiter des moments avec eux et pas se prendre la tête avec le boulot ou le quotidien….j’ai pris mes mercredi pour justement en profiter encore plus ! Et depuis peu je me renseigne sur les modes d’éducation plus positifs. Merci encore de partager tout ça avec nous !

  19. Salut Léa
    Tu devrais faire plus d’articles sur le sujet…
    Même des videos…
    L’éducation traditionnelle est encore trop ancrée dans les moeurs.
    J’ai du me battre pour faire accepter l’éducation positives, les chaussons souples, ne pas laisser pleurer bébé, cododo etc à mes proches !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Code de sécurité * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.